français english
Pass Ardèche
Accueil > Les expositions > Portraits sensibles

Portraits sensibles

du 01/04/2012 au 24/06/2012

L'exposition "Portraits sensibles" réunira cinq artistes ayant chacun une approche différente de la représentation de l'humain.

 

Sophie BURBALOFF  / pastel et acrylique :
Sophie Burbaloff, née en 1970, a obtenu une maitrise d’arts plastiques en 1991 à la Faculté de St Etienne. Elle privilégie et maitrise une technique associant acrylique et pastel. Le rendu de l’ombre et de la lumière est remarquable. Cette artiste sensible place l’être humain au centre de son œuvre. Ses personnages affirment leur présence dans une ambiance toujours très intimiste. Portraits d’enfants, d’amies ou de personnages rencontrés au cours de voyages jalonneront cette exposition.

 

Gérard GASQUET  / peinture acrylique
Gérard Gasquet, né en 1945 à Lyon, ancien enseignant de l’Ecole des Beaux Arts de Lyon, expose régulièrement depuis 1974. Il nous offre une peinture impressionnante d’êtres offrant froidement au regard leur visage, sans aucun artifice.
« Ce qui m’intéresse, c’est l’être dans sa face cachée. Le dessin m’a toujours aidé à regarder ce qu’on ne voit pas de prime abord. Il permet d’entrer à l’intérieur ».

 

Michel HOUSSIN / dessin  à la mine de plomb
Michel Houssin, né en 1941 à Avranches en Normandie. Après avoir enseigné à l’école nationale d’art de la Villa Arson à Nice de 1978 à 2003, il se partage entre Arles et la Bretagne.
Considérant la couleur comme un camouflage du réel, il renonce à la couleur et se consacre exclusivement au papier, à la gomme, à la mine de plomb et aux crayons graphite.
« Confronté au modèle, à sa singularité, il aime avant tout le refaire d’après nature. Mais parfois, il se donne l’outil régulateur de la photographie, elle aussi en noir et blanc. Cette étape lui permet de garder une sorte de distance critique » Christian Gatinoni
Au hasard de ses périgrinations, il saisit des visages dans leur expression fugitive, leur réalité, leur réalisme et compose des foules qui s’étalent sur la surface du papier, débordent, grouillent.

 

Jean-Luc MEYSSONNIER / photographie
Jean Luc Meyssonnier vit et travaille à Largentière en Ardèche. Pris de passion pour la photographie, il suit en 1979 des études à l’Ecole de photographie de Lyon.de 1980 à 1985, il assiste le sculpteur et photographe Michel Sima, installé en Ardèche. Il deviendra le tireur attitré de son fonds photographique. Procédant toujours par séries et usant du noir et blanc, son œuvre photographique cristallise un travail graphique qui marque l’acharnement à transcrire l’essentiel.
Quel que soit le thème qu’elles abordent, ici le visage, les photos de Jean Luc Meyssonnier emploient le même langage, une somptueuse dialectique entre l’ombre et la lumière.


NINA / Sculpture
Nina Khemchyan est née en 1964 à Erévan (Arménie). Elle vit et travaille à Paris depuis 1993 où elle est venue poursuivre ses études à l’Ecole Nationale des Arts Appliqués.
Nina est un sculpteur qui a choisi la céramique pour s’exprimer.
« Démiurge, Nina joue avec les représentations de la Terre et des êtres qui la peuplent. Elle crée, travaillant le trait, gravant des corps et des visages sur un support sphérique dont, sans même l’effleurer, on ressent la densité. Les planètes, les sphères, les boules, selon leur diamètre, sont investies par des corps et des visages contrastant sur des fonds en positif ou négatif : clin d’œil aux poteries antiques, impressionnante occupation de l’espace dans une scénographie de ballet contemporain. » Claudine Danilo

 

Pour en savoir plus sur chacun des artistes

www.sophieburbaloff.com

www.gerard-gasquet.com

www.documentsdartistes.org/houssin

www.meyssonnier.com

www.ninaceramique.com

Château de Vogüé • Copyright 2016-2018 • NewsletterMentions