français english
Pass Ardèche
Accueil > Les expositions > Champs du visible - photographies

Champs du visible - photographies

du 01/04/2019 au 30/06/2019

Exposition ouverte tous les jours sauf le mardi de 10h30 à 13h et de 14h à 18h

 

Les quatre photographes présentés dans cette exposition de printemps interrogent du regard le paysage, la présence humaine et les éléments premiers de la nature ; ils ont en commun de parcourir et traverser ces paysages en promeneur pour « écrire avec la lumière ».

 

Grégoire Edouard est né en 1983 à Aubenas en Ardèche. Après avoir animé des ateliers photographiques aux lycées Marcel Gimond et Saint Régis à Aubenas, il enseigne la photographie à Aix-en-Provence. Son travail s’appuie sur une « expérience poétique du monde » et de l’intime : le regard enveloppe, embrasse le paysage pour aller à l’intérieur de la matière d’origine : rocher, eau, terre, lichen… C’est la matière elle-même qui devient paysage ; « je photographie dans un travail de corps à corps ».

www. gregoireedouard.com/photographies

 

Francis Helgorsky est né à Paris en 1952, vit et travaille dans le Dauphiné depuis 1987, enseigne pendant de nombreuses années la photographie à l’université Stendhal de Grenoble. Le photographe donne à voir des paysages rêvés, « des mondes un peu flottants avec des personnages à la limite de la disparition ». Son regard traverse le paysage pour en restituer des images proches de la peinture. Il nous dévoile la poésie et la beauté des éléments dans les plis et replis des paysages recomposés.

www.artquid.com/seller/francis.helgorsky

 

Bernard Langenstein, photographe et artiste plasticien, vit à Lyon. Son « regard-promeneur » parcourt les hauts-plateaux entre Ardèche et Auvergne. Le photographe s’intéresse aux traces laissées par le travail de l’homme dans ces paysages aimés ; les balles d’ensilage façonnées par le paysan captent la lumière, les couleurs et les reflets des prairies et des bois. « C’est bien de vous intéresser à notre travail » lui dit un agriculteur. Les monochromes noirs s’érigent comme des sculptures ou des totems sacrés. Photographe promeneur, il donne à voir ces figures énigmatiques à la fois éphémères et monumentales.

www.bernardlangenstein.com

 

André le Mauff est né en 1951, vit et travaille dans le sud de la France, en Drôme provençale ; influencé par les pictorialistes, il travaille avec des pigments sur coton « par zones coloriées ».  Son regard cherche à se perdre dans le paysage : la « matière-terre » au plus près du regard peut se métamorphoser en montagne… Le photographe explore les carrières, les ocres, mais aussi les trottoirs de nos villes et l’architecture des musées : « c’est la lumière qui écrit, qui fait œuvre, elle se substitue à tout le reste. »

www.lemauff.com

 

 

 

 

 

Château de Vogüé • Copyright 2016-2019 • NewsletterMentions